Cérémonie du thé et cours de kimono

Samedi 3 octobre après midi, l’Association Soleil Levant a proposé une cérémonie du thé  et ensuite un cours de kimono. En bref, des activités japonaises traditionnelles. Animation dans la Maison de quartier Angers Centre, 12 rue Thiers, avec la présence d’une artiste réalisant des peintures traditionnelles.

Ces deux activités étaient dirigées par Emi, professionnelle Japonaise dans l’art du kimono, assistée de deux étudiantes Japonaises.

En plus de l’art du kimono, ce vêtement traditionnel  japonais, Emi a étudié aussi l’art de la cérémonie du thé pendant plusieurs années au Japon. D’autre part, elle est venue récemment étudier le français au Cidef (Université Catholique de l’Ouest) à Angers. Emi nous a fait partagé son expérience avec générosité.

Cérémonie du thé

La cérémonie du thé, appelée Chanoyu, consiste à préparer le thé vert, produit à partir d’une poudre verte (matcha). Ensuite, le thé est servi à des invités, selon un rituel très codifié.

Selon un ordre prescrit et rigoureux, le Maître du thé doit procéder à la préparation du service qui contiendra le thé. D’abord, il chauffera l’eau à une température précise et versera l’eau sur la mixture. Ensuite, il fera naître dans chaque bol, avec un fouet de bambou, une mousse délicate à la surface du thé. Enfin, il présentera une part égale du breuvage à chacun des invités avec respect et humilité. Puis l’invité devra s’acquitter de sa tâche en buvant le thé avec humilité et respect. Finalement, à son tour il rendra le bol dans la même position qu’on lui aura remit.

A noter que lors de la cérémonie du thé, on célèbre l’harmonie, le respect, la pureté et la tranquillité d’esprit.

D’autre part, l’association Anjou Ikebana, de Bouchemaine, a apporté sa contribution avec une composition florale adaptée à la cérémonie du thé.

Kimono

Après, Emi nous a fait une démonstration de kimono. D’abord, elle a expliqué au public attentionné comment se met et se porte un kimono. Ensuite, plusieurs spectatrices ont pu essayer un magnifique kimono ou un yukata.

Un public d’environ une quarantaine de personnes a pu participer aux activités et apprécié l’ambiance toute japonaise, dans la sérénité et la recherche d’harmonie.

Peinture traditionnelle

En outre, les participants ont pu aussi admiré les différentes peintures traditionnelles réalisés sur place par l’artiste peintre Mei Wang. D’ailleurs, elle a pris comme modèles les Japonaises en kimono pour réaliser de magnifiques tableaux.